NEWS

Image de l'article [PORTRAIT DE] Émilie Legoff - Marraine de Lyon Start Up édition 10
> 03.03.2020

[PORTRAIT DE] Émilie Legoff - Marraine de Lyon Start Up édition 10

Si la marraine de notre promotion arbore une mine sereine en toute occasion, Émilie ne saurait sortir une seconde de ce bouillonnement prouvant qu’elle ne s’éprend jamais mieux que lorsqu’elle entreprend.


           Entre les sessions d’hélicoptère, les virées au volant de son bolide et la volée de responsabilités sous son égide, entre la gestion d’une crise impromptue et cette exaltation de l’avoir vaincue, elle déroute chaque fois le spleen par quelques shoots d’adrénaline. Il ne suffit pas toujours de le voir pour le croire, tant l’atypique fondatrice de TROOPS pilote son entreprise et ses passions tapageuses avec le même allant qui sous-tend sa parole mitrailleuse : « Ma famille me prend pour une folle en constante recherche de vitesse et de sensation. Mais ma réussite, c’est de n’avoir ni regret ni frustration, de vivre ma vie comme j’en ai envie, car je sais d’expérience que rien n’est définitivement acquis. »

            La création de deux entreprises secouant le secteur des ressources humaines, dont elle est devenue spécialiste, s’ajoute à ses périples épiques, à ses voyages réalisés avec un ventre aussi rond que le globe, parcouru à l’aveugle sans carte ni boussole. Qu’elle s’exile sur une île perdue d’Amazonie ou qu’elle emmène deux de ses quatre bambins au cœur des forêts ancestrales de l’Éthiopie, Émilie ne balise aucun chemin, et pousse son rôle jusqu’à l’exploration des pôles : « Diriger une entreprise, c’est s’embarquer dans les extrêmes, alterner joies intenses et grosses déconvenues. Si j’ai accepté d’être la marraine de Lyon Start Up, c’est pour accompagner des entrepreneurs dignes de ce nom, c’est-à-dire qui connaissent des très hauts et des très bas. Même quand tout s’accumule, même quand on se retrouve seule face à soi-même, on finit toujours par bien retomber – comme un chat ! »

            Les compétences de la Lyonnaise ne sont pas le fruit d’une épiphanie. Sa formation servit d’ailleurs sa manie d’évoluer dans des perspectives élargies, étudiant de Dublin à Montpellier en passant par Paris. Émilie eut beau arriver trop tôt pour profiter d’un incubateur, elle fit ses classes en entrepreneuriat bien avant l’heure, sous la houlette d’un père expert en import-export : « Il ne m’a pas vraiment laissé le choix ! Si je suis passée par un grand groupe de RH européen, j’ai fini par me lancer comme mes frères et sœurs. » L’instinct d’autonomie en legs, Émilie s’affranchit donc du salariat avant de s’émanciper de son associé et de D2L, sa première société : « On était submergés par le boulot administratif que je déteste faire. Je me suis basée sur ce besoin que j’ai fortement ressenti, et avec TROOPS, j’ai créé une solution qui simplifie toutes les démarches. C’est là que j’ai découvert le modèle start up : taper fort, haut et vite. Et ça, ça m’éclate ! »

            La négo en mode stop-and-go, les levées de fonds retorses incitant à bomber le torse électrisent aujourd’hui celle qui fait feu sur les cancans et les carcans. Sûr qu’Émilie déroge à l’image d’Épinal que l’on se fait du dirigeant comme de la maman : « J’aime bien faire les choses à l’envers. Pour la fête de fin d’année de TROOPS, j’ai invité tous les collaborateurs à mon domicile, et à l’inverse, mes enfants me rejoignent souvent au bureau. On parle beaucoup de l’importance de séparer vie pro et vie privée, mais moi je laisse tout se mélanger sans cacher qu’une cheffe d’entreprise peut avoir des gamins malades ou mal élevés ! » Émilie se penche sans retenue sur ce berceau lyonnais, qu’elle affectionne aussi parce qu’elle le reconnaît moins batailleur qu’ailleurs : « Il y a une effervescence incroyable dans cette ville. Une énergie de dingue, un réseau, de l’entraide, des entrepreneurs bourrés de charisme et de lumière qui donnent envie de leur ouvrir les bras ! » Et c’est dans cette atmosphère où l’on noue aisément contact, que notre marraine délivrera ses méthodes et conseils qui, à l’image de son aventure, promettent de ne se former à aucune formalité.


Portrait © Maison Trafalgar

Ces articles peuvent aussi vous intéresser
> 02.06.2020

[APPEL À CANDIDATURES] LYON START UP Edition 11

> 12.02.2020

[#LSU10 - ANNONCE DES 100 SÉLECTIONNÉS]